Aller au contenu
  • par

47. 25 raisons pour lesquelles la danse a tant de Bienfaits

On parle souvent des bienfaits de la danse. Oui, la danse fait du bien ! Mais pourquoi ? Comment ça marche ? 

Voilà une chronique pour éclairer les non-connaisseurs mais aussi pour vous aiguiller pour déceler les cours de danse qui font du bien, et pour ceux qui pratiquent, pour vous donner des pistes pour profiter au mieux d'un cours de danse.

👇  C'est parti, point par point   👇

1. On fait du sport sans s'en rendre compte

Voilà, à mon sens, le principal intérêt de la danse. Je fais de la danse depuis bien longtemps, et je n'ai à la fois JAMAIS eu la sensation de faire du sport ni, du coup, jamais ressenti le besoin de faire du sport. Je n'avais jamais vraiment compris cette difficulté qu'avaient les gens à "faire du sport". En fait, quand on danse, on bouge, on transpire, on se muscle, on s'étire, donc c'est bien une pratique sportive, mais on n'a vraiment pas cette sensation de la pénibilité de faire du sport.  

👌 Quel bonheur ! Et hop, un poids en moins dans la liste des choses un peu fastidieuses à faire !

Danse contemporaine in situ

2. C'est un sport à la fois collectif et individuel

👯‍♀️ Oui, la danse est bien un sport collectif en un sens : la chorégraphie est souvent dansée en lien avec les autres. On cherche à être ensemble ou à ne pas être ensemble mais, dans tous les cas, en conscience de l'ensemble des personnes qui bougent, de l'effet de l'ensemble formé par le groupe de danseuses. On s'appuie aussi sur les autres pour la mémoire, on danse la même chose ensemble donc on se trompe ensemble, on se marre, on rigole, on partage une manière de faire un mouvement. C'est donc une pratique collective source d'échange, de rencontres, de connexion

🤸‍♂️ Mais, c'est un sport individuel. On danse seulement pour soi, et si on se trompe, on n'engage pas la victoire de l'équipe (qui a dit qu'il n'y avait pas un solo au milieu de cette chorégraphie ? 😉 ). Et si on danse pour les autres, on ne sera pas à fond dans son corps et dans la danse. Donc oui, en même temps, c'est une pratique vraiment individuelle, donc sans les tracas de du fonctionnement en collectif ou en équipe héhé

3. On bouge le corps dans toutes les directions, c'est sain

🤓 La danse est un sport qui vise la mobilité dans toutes ses nuances, le mouvement dans toutes ses subtilités. On est vraiment là pour mobiliser, chercher, tous les types de mouvements possibles : lents, rapides, doux, brutaux, fluides, saccadés, globaux ou d'une partie du corps.
Or, le corps humain est fait pour bouger. Vous l'avez sûrement déjà entendu, "Le mouvement, c'est la vie" ou "La santé, c'est le mouvement". La danse, qui vise donc toutes ces mobilités, fait un bien fou au corps humain, et ce sur le long terme.
Mais c'est moins le cas quand on essaie de figer le corps comme dans certains mauvais cours de danse par exemple où on vous demande de figer le dos droit et de ne pas bouger le bassin

4. C'est un sport "doux"

🍃 On danse à même le sol, juste avec notre corps, sans aucun outil extérieur pour pousser le corps et sur un sol qu'on connaît et qu'on maîtrise : la Terre.
On ne réagit pas à une balle, à un impact, à une vague ou à une chute. En ce sens, la danse est un sport doux qui part simplement des possibilités du corps et qui est assez "naturel" par rapport au fonctionnement habituel du corps.

5. On réalise quelque chose, c'est gratifiant

✨ A priori, l'objectif d'un cours de danse, c'est de danser une chorégraphie. À la fin d'un cours (ou d'une série de cours), vous repartez donc avec une chorégraphie que vous savez faire, une réalisation. Et ça, c'est très gratifiant, satisfaisant. On a réalisé quelque chose. Ce n'est pas tangible comme la poterie et ça a un caractère éphémère (merci la mémoire) mais n'empêche, on l'a fait, et à plusieurs. Et c'est bon pour le moral, la cohésion de groupe, le moral et la confiance en soi (oui, rien que ça !)

6. On est portés par la musique

La danse est bien une pratique individuelle. Mais une pratique où on n'est jamais seule, même dans un solo. On travaille avec une musique. Une voix, des sons, une tonalité, un rythme. Autant de paramètres qui nous portent, nous nourrissent, nous embarquent, nous motivent. 🎶

Photo par Clément Huet

7. On évacue sans trop s'exposer

Un travail que j'adore dans la danse, c'est les qualités de danse.

💯 Saccadé, fluide, timide, assuré, pétillant, aéré, lourd, léger, plané...
Le corps passe à travers toutes ces subtilités qui font la richesse de la danse, le relief du mouvement. La frontière entre la "qualité" de danse, la matière de corps et l'émotion est mince. C'est ce qu'on appelle parfois l'interprétation. Et ça, ça permet effectivement d'évacuer, et même pour certains, de s'exprimer. Mais en même temps, sans aucun mot, on fait toutes les mêmes mouvements.

😏 Donc on s'exprime et on s'expose, mais discrètement, un peu planquées.
Bon, c'est un peu moins facile et planqué quand on construit un solo par exemple, ou qu'on fait de la recherche chorégraphique, mais là je vous parle bien de cours de danse amateurs.


Vivre c'est danser. J'aimerais mourir à bout de souffle, épuisée à la fin d'une danse ou d'un refrain. 

Joséphine Baker


8. C'est une pratique corporelle qui permet de travailler le lâcher prise

😅 Ahhh le fameux "lâcher-prise" tant à la mode, qui veut tout dire et rien dire !
Ici, je ne vous parle pas de ce moment où rien ne se passe comme prévu dans la vie et qu'on doit "lâcher-prise". Non. Je vous parle de lâcher le mental et l'intellectualisation de tout ce qu'on fait.

🌪 Se laisser surprendre par l'élan d'un bras, par la force d'un tour, par la sensation que nous provoque un mouvement a priori anodin, par les tours qui nous empêchent de regarder et tout analyser avec les yeux. C'est revenir aux sensations du corps en mouvement et se laisser embarquer par celles-ci en s'y concentrant pour les développer avec finesse. C'est beau, non ?

9. On développe une mémoire parfois oubliée, celle du corps

⚙️ Et oui, le corps a une mémoire. On le sait quand on se casse un bras et qu'on garde des sensations un peu spéciales 10 ans plus tard. Mais à part ça, on s'en sert assez peu finalement. Et pourtant, le corps a une telle mémoire ! Souvent, les élèves arrivent au 2, 3e, 4e cours en me disant qu'elles ne se rappellent de rien. Et puis... Et puis la musique s'allume, je les guide sur les premiers mouvements, et hop, le corps prend le relais. Bon, ça demande un peu de "lâcher-prise", et d'accepter de se lancer sans tout savoir parfaitement. Mais quand il y a une bonne ambiance dans votre cours de danse, c'est quelque chose qui se fait de plus en plus facilement, et c'est grisant. 🙃

10. On réactive une autre forme d'apprentissage

🤓 En France (et sûrement ailleurs), on apprend majoritairement d'une manière unique : on découvre la théorie, on apprend, on révise, on fait ensuite des exercices, et quand on a tout compris, on se lance dans la pratique ou dans un devoir sur table. Mais ceci n'est jamais qu'une manière d'apprendre.
Est-ce que vous avez appris à marcher comme ça ? Non ! 
Vous avez essayé de marcher, vous êtes tombée et puis vous avez réessayer plein de fois en vous ajustant et vous avez su marcher ! Sans passer par la théorie de "comment l'homme fait-il pour marcher". En danse, c'est pareil. On apprend en faisant, en refaisant. On apprend en dansant. Donc on danse dès le début, et on apprend à apprendre par l'action peu à peu, avec humilité, et en ayant confiance en soi, même si c'est pas parfait. De toute façon, c'est toujours perfectible, on pourrait toujours approfondir !

11. On se découvre des capacités

🙈 Combien d'élèves sont arrivés en cours en me disant "ah oui, non mais moi je suis nulle, je n'y arriverai pas" ou " je ne me rappellerai jamais de tout ça" ou "chez moi, ça ne ressemble à rien" ? 98% je dirais, à la louche.

🤩 Par contre, combien sont arrivés au bout de quelques cours, fières, surprises, étonnées de savoir faire d'aussi jolies chorégraphies ? 100% !
C'est le principe de l'apprentissage par le faire, et c'est la beauté du corps. La tête ne comprend pas tout ce qui se passe et se fait surprendre. Et qu'est ce que ça fait du bien au moral ! On se rend compte qu'entre ce qu'on pense savoir faire et ce qu'on peut être capable de faire, il y a  un champ énorme de possibilités. Génial, non ?

12. On respire

C'est un fait : dans la vie, on inspire beaucoup et on expire peu. Et c'est encore pire quand on est stressée, hyper occupée ou la tête trop pleine. 🌬
Mais expirer, c'est décontracter les muscles, c'est arrêter de luter contre la gravité, c'est se poser, s'ancrer. En danse, on fait les deux, on inspire, et on travaille beaucoup à expirer en mouvement. Les danseurs sont des flemmards et ils n'ont pas le choix pour tenir de longues chorégraphies, alors on cherche l'efficacité du mouvement et surtout, on cherche à ne mobiliser que les muscles nécessaires au mouvement, et donc, à détendre les autres.

🧘‍♀️ Pour ça, on a besoin de décrisper tout le corps et de respirer, pour accéder à un corps fluide et disponible. À nouveau, voilà qui fait un bien fou !

13. On étire, on contracte, on relâche

danseuse montpellier

😆 Oui, on s'amuse avec les muscles. On passe d'un muscle à l'autre, on en contracte un, on en relâche un autre, on les étire... Autrement dit, on travaille la santé des muscles et leurs capacités contractiles (joli comme mot, hein?) en utilisant les muscles dans toutes leurs capacités.
Et à nouveau, je vous renvoie au point  "4", c'est un sport doux, donc on agit sans contrainte extérieure sur les muscles : on mobilise, mais dans les capacités de chaque muscle, qu'on développe peu à peu, intelligemment. 

14. C'est une pratique nourrissante

La danse est un sport. Mais c'est un sport artistique et où on apprend, et en musique.

👉 1h de danse nous "nourrit" donc : émotions, énergie, informations sur le fonctionnement du corps, sur sa manière de bouger. On sort en général d'un cours de danse boostée au sens où on a la sensation de s'être nourrie de sensations, d'énergies. Bon ça peut vous paraître peut-être un peu "fumé" car j'ai du mal à mettre des mots là-dessus mais c'est pourtant très concret. 😉

15. On solidifie les appuis

Oui, la danse travaille l'équilibre et les appuis.

🦩 Équilibre sur une ou deux jambes, sur pieds plats ou sur relevé....
On renforce la cheville, l'oreille interne, et les appuis en général. En danse contemporaine notamment, on travaille aussi au sol, donc on va travailler plein d'appuis différents : pieds, mains, bras,.... Voilà qui est très sain pour le corps et pratique pour la vie quotidienne, et un très bon anti vieillissement / prévention des chutes !

danse dehors

16. On développe l'imaginaire de manière simple et concrète

🤦‍♀️ Les adultes ont une fâcheuse tendance à mettre de côté cet imaginaire qui nous accompagne pourtant tant dans l'enfance. Et d'ailleurs, moins on le travaille, plus cette notion nous fait peur : "je ne suis pas quelqu'un de créatif".
Et pourtant l'imaginaire c'est quand même un chouette compagnon de route.

💡 C'est cette capacité à accepter des choses nouvelles, à sortir des sentiers battus, à voir les choses différemment, à faire des liens... Et la danse permet de travailler ça de manière concrète, pas prise de tête et accessible en s'aidant d'images. En tous cas moi j'adore utiliser des images de la vie de tous les jours dans les cours et un peu loufoque pour donner du sens au mouvement. Ça fait rire, ça aide à lâcher prise et ça nous embarque dans un "imaginaire commun".

17. On déverrouille les articulations

👩‍💻 On vit dans un monde où on a tendance à peu bouger. Assis au bureau, posé sur notre canapé à scroller. Mais les articulations sont comme des petits engrenages qui ont besoin de leur huile pour fonctionner. Leur huile s'appelle la synovie et se libère quand les articulations bougent. Donc il faut les mobiliser pour que la synovie se libère que les articulations se fluidifient.
En danse, l'avantage, c'est qu'on va chercher (cf le point "1") toutes les mobilités du mouvement, et donc on va mobiliser les articulations dans toutes leurs possibilités, et donc activer la synovie un peu partout. Le top, non ? ✨


Lire les articles de blog liés

Chronique 22 : " 3 raisons de reprendre la danse "

Chronique 18 : "5 choses à savoir avant son premier cours de danse"


18. On travaille l'écoute

Je vous l'ai dit, on ne danse jamais seule. On danse en musique et, le plus souvent, en groupe.

👂 On travaille donc une écoute complète. Pas seulement avec l'oreille. Une écoute de soi, de ses sensations, de la musique, du groupe. C'est aussi ça qui fait que la danse est une pratique fine et subtile.

19. On détend activement

En danse contemporaine, on cherche le mouvement juste. Contrairement à la danse classique, on joue avec la gravité qu'on accepte puis à laquelle on résiste. 🌍

😴 C'est ça ce que j'appelle la détente active : c'est arriver à détendre le dos pour sentir le poids de bassin qui devient un appui pour lever les jambes, c'est apprendre à chuter au sol par la détente corporelle et le travail du sol. C'est ça la détente active, complémentaire de la souplesse, de la coordination et de la musculation. Ça permet d'apprendre à bouger tout en détendant le corps. Ce n'est pas juste se détendre une fois qu'on est allongés au sol ou quand on médite.

20. On travaille l'affirmation de soi

danse au peyrou

🤷‍♀️ Il est quasiment impossible de danser à moitié.
Pour être dans un "état de danse" et être présent dans son corps et ses sensations, pour réussir à être dans ce lâcher-prise et donner de la place à la mémoire corporelle, il faut danser à 100% et danser en "exagérant" les qualités de mouvement.

😎 Du coup, cela amène à travailler l'affirmation de soi, de ses mouvements, et d'assumer chaque mouvement, même s'il a l'air ridicule, même si on n'ose pas trop. Surtout qu'en danse, tout mouvement peut devenir danse, il n'y a pas de mouvement ridicule, tant qu'il est affirmé. Un super exercice pour la confiance en soi donc !

21. On affine les perceptions spatiales

🤯 Droite, gauche, déplacement, haut, bas, grand mouvement, petit mouvement, conscience de l'espace de son corps pour ne pas toucher les autres, perception des volumes et de l'espace entre ses jambes...
On travaille la notion d'espace de plein de manières et de manière assez subtile. L'espace est une notion abstraite que la danse permet de traverser de manière assez approfondie !

22. Ça vitalise et donne du pep's pour la journée

Est-ce que j'ai vraiment besoin d'expliciter ? 🙂
N'empêche que c'est vrai ! 🔥

23. C'est une pratique réglementée donc saine

On n'enseigne pas la danse contemporaine, jazz ou classique sans diplôme : le diplôme d'État de professeur de danse. Et ce diplôme inclut une formations assez poussée en histoire de la danse, en musique, en pédagogie et aussi en anatomie. Les professeurs de danse diplômées d'État sont donc de confiance.

⚠️ Un diplôme ne fait pas tout mais il garantit un certain cadre, et ce n'est pas le cas dans toutes les pratiques.

24. On développe des corps harmonieux

🥰 Oui, ça en soit, c'est un peu la cerise sur le gâteau et en soit on s'en fiche un peu mais voilà, quand même, on travaille quasiment tous les muscles et de manière assez globale et fine. On travaille en plus le corps dans la longueur et c'est pour cela qu'on parle aussi de corps gracieux

25. C'est un gentil milieu

... Au fond. Oui, il y a beaucoup de concurrence dans le milieu professionnel et certains cours ne sont pas hyper bienveillants. Mais pour la plupart, la danse est une affaire de gentils. Tout ce qu'on veut c'est bouger en musique, et ça c'est doux et gentil ! 😉


Et vous, qu'est ce que vous recherchez à travers un cours de danse ?


cours de danse a Montpellier

Envie de vous mettre à la danse ? 

Testez un cours de danse en ligne gratuit depuis votre salon histoire de vous lancer tranquillement de chez vous. Et retrouvez-moi ensuite pour un cours de danse sur Montpellier, il y a des inscriptions tout au long de l'année. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.