Aller au contenu

52 • Les 6 composantes d’un tour réussi (et l’erreur par laquelle on commence toutes!)

Le tour est un mouvement technique complexe qui demande pas mal de coordinations. 

Enfin, tourner en soit, on sait faire, mais en maitrisant ses appuis, ses directions ça peut vite devenir une autre histoire. 

C'est normal, il met en jeu les appuis, les repères... Alors, c'est parti pour les 6 composantes et donc les 6 axes de travail d'un tour !

Au programme de la chronique

Introduction

    Un peu de vocabulaire

    L'erreur par laquelle on commence toutes


Les 6 composantes d'un tour réussi

    1) Travailler l'axe vertical et ses appuis

    2) Affirmer son regard

    3) La torsion, mouvement préparatoire

    4) Savourer les élans

    5) Gérer le poids de son corps

    6) Temps et vitesse d'un tour


Bonus essentiel : l'imaginaire !

Autres applications

Introduction

Un peu de vocabulaire

En danse, on distingue souvent deux types de tour :

🏘 Les tours en dedans. Ils vont vers la jambe de terre (celle qui reste au sol quand on tour en levant une jambe). Ces tours donnent la sensation de fermer un espace, d'aller vers l'intérieur. Il s'agit par exemple de l'enveloppé ou sinon des pirouettes en dedans.

 🍃 Les tours en dehors. Ils vont donc vers la jambe en l'air. Ces tours donnent une sensation d'ouverture, d'aller vers l'extérieur. C'est le cas par exemple du détourné ou des pirouettes en dehors.

Vous n'avez pas du tout besoin de connaître ce vocabulaire pour savoir tourner. Simplement, ça vous donne un repère pour différencier les sens de tour au delà de la droite et de la gauche qui peuvent être très abstraites et donc très intellectualisées. Si vous vous focalisez déjà plus sur ouvrir et fermer, ça vous donnera des clefs plus concrètes, des sensations à percevoir

Ps : ces deux distinctions sont assez sommaires. Il y a plein d'autres manières de distinguer des tours mais c'est déjà un début très utile et qui donne pas mal de repères. 🤓

L'erreur par laquelle on commence toutes !

danse au peyrou

Photo par Clément Huet

🙄 Moi la première, je suis sûre que je pensais comme ça, car ça paraît logique de prime abord.... 

Pour tourner, on se focalise sur...

Le fait de tourner ! 😅

Haha (sans dec'!)

❌ Oui, mais en fait non ! Si on se concentre uniquement sur le fait de tourner, le résultat c'est qu'on met beaucoup d'énergie sur le résultat et on en oublie les moyens de faire ça. Résultat, on tourne, mais dans n'importe quel direction, on perd ses appuis, on est déstabilisée et on ne comprend pas grand chose à ce qui nous arrive quand on tourne....

... Mais on tourne !

👉 Pour travailler un tour je vous conseille donc plutôt de vous concentrer peu à peu sur les 6 composantes ci-dessous, vous verrez, c'est beaucoup plus efficace, et ça vous donne plein de clefs de lecture de tous les tours.


Les 6 composantes d'un tour réussi

Travailler l'axe vertical et les appuis

Comme beaucoup (beaucoup) (beaucoup) (beaucoup) de mouvements, l'axe et les appuis sont des clefs bien souvent (souvent) sous-estimées et pourtant essentielles !

🌪 Vous voyez la différence entre le tour d'une patineuse artistique bien sur son axe et le tour d'une toupie qui part dans tous les sens ?!

L'axe vertical !

Comment on fait ? Un axe par définition, c'est double-directionnel ↕️

Travailler son axe vertical c'est donc :

⭐️ S'ancrer dans ses appuis (les pieds)

⭐️ Travailler la solidité de ses jambes qui vont s'appuyer sur ses pieds (et non rigidité, hein!)

⭐️ Sentir le poids du bassin pour qu'il participe à cet axe vertical (et non qu'il le casse)

⭐️ Trouver de l'appui dans toute la longueur de son dos, du bassin à la tête (et largeur)

⭐️ Étirer l'axe vertical par le haut en visant le ciel avec le sommet de son crâne

🤯 Souvent, quand on parle d'axe vertical, les élèves ont tendance à ne faire que monter la tête vers le haut. Mais pour être stable et vertical, il faut, en même temps, enfoncer ses appuis dans le sol, prendre appui avec ses pieds sur la Terre. Sinon, on se déséquilibre soi-même.

Trouver et maintenir la sensation de son axe vertical repère qui s'allonge dans cette double direction, c'est pour moi la composante la plus essentielle d'un tour qui tourne et qui tourne bien sans vriller au hasard. 

Affirmer son regard

Bon, je n'ai pas besoin de vous faire un schéma, je crois, mais tourner sans savoir où on va, c'est la porte ouverte....

Au tour du bourré ! 🤪

👀 Pour affirmer son regard, je vous conseille de fixer un point dès le départ pour ancrer le démarrage, puis, dès que possible, de trouver un point d'arrivée. Un point précis. C'est ce qu'on appelle dans le jargon de la danse "spoter".

🎶 Ce n'est pas quelque chose d'évident à faire, ça se travaille, ça se répète et ça se récapépète.

👍 Pour travailler cela, vous pouvez commencer, comme dans la vidéo, simplement en pivotant sur vos deux pieds et en vous concentrant sur ce regard : il reste au point de départ le plus longtemps possible puis revient le plus vite possible au point d'arrivée. Attention : j'ai dit "vite" et non "sèchement". Préservez votre cou !
PS : pensez  à tourner dans les deux sens pour ne pas avoir le tournis ! 😏

danse dehors

Cette composante du regard est à la fois la plus basique et en même temps la règle la plus vite oubliée quand il s'agit de tourner. Car oui, regarder c'est s'affirmer et que non, ça ne marche pas quand on regarde le sol. Donc affirmez-vous, ouvrez les yeux ! Vous allez voir, ça aère le dos et le buste et ça vous aide aussi à assumer vos mouvement, ça marche dans les deux sens ! 🥰

La torsion, mouvement préparatoire

Si on devait schématiser, au fond, le tour ce n'est jamais qu'un enchaînement rapide de torsions

👌 Pour vous aider à tourner, travailler les torsions est donc une bonne chose. D'ailleurs, dans mes cours de danse, on commence en général par un exercice où on aborde cette notion avant de se lancer dans les tours.

La torsion c'est à la fois un mouvement simple et complexe.

🔀 C'est simple car on voit bien ce que c'est : comme la torsion, l'essorage d'un torchon.

C'est complexe car c'est un mouvement qui "désorganise", par définition. Vous pouvez chercher ce mouvement de torsion un peu partout dans le corps. Dans le dos, c'est particulièrement intéressant car cela permet de travailler une conscience plus fine des vertèbres et un travail de dissociation.

💡 Pour travailler la torsion, c'est comme pour travailler les étirements, demandez-vous toujours ce qu'il se passe aux DEUX bouts de la torsion et pas que d'un côté. Pour faire une torsion du dos, encore faut-il résister avec le bassin, sinon le dos ne vit pas de torsion. La torsion implique donc une certaine résistance, toujours ! Et selon où elle est, la torsion sera plus globale ou plus localisée dans le corps.

C'est clair pour vous ? 🤔


Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même

Confucius


Savourez les élans

Photo par Clément Huet

🤩 Ouiiii un tour ça commence bien par un élan, toujours ! Souvent, on aimerait tourner mais gommer l'élan ou faire comme si on n'en avait pas besoin. Mais c'est pas vraiment possible.

Et en fait, ça serait même dommage car c'est l'élan qui donne le tour grisant, qui donne cette accélération et qui nous porte. Alors élancez-vous ! ✨

Dans la vidéo, je vous propose donc de prendre un temps pour explorer les élans.
👉 Testez : l'élan d'un bras, l'élan d'un coude, de la tête, d'une jambe, des épaules.
Vous allez voir vous allez tourner sans même y réfléchir 😉

Dans un tour technique c'est pareil. L'élan, c'est le moteur du mouvement, son point de départ, mais aussi ce qui va donner sa saveur au tour. Est-ce que l'élan est fort, vers le haut, vers le bas, doux, loin ou proche de moi... ?

🤓 Un bon élan est donc source de perte de contrôle, oui, et de lâcher prise. Mais ça tombe bien, c'est ça qu'on veut ! Un tour demande du lâcher prise. Ça va trop vite pour qu'on puisse tout suivre. Et c'est TANT MIEUX !

Souvent ce qui vous fait rater un tour, c'est un élan trop faible ou trop fort et l'envie trop forte de tourner.

💡 Pour ce qui est de mesurer la bonne force de son élan, une seule solution : testez ! Très doucement, plus fort et ajustez. Il n'y a que ça qui marche. Et qui sait, vous découvrirez peut-être des choses sur votre corps en mouvement.

Gérer le poids de son corps

Voilà une notion proche mais différente de la question de l'axe vertical. Parfois, on sent bien cet axe qui nous traverse des pieds à la tête mais malgré tout, on finit toujours par tomber en avant ou en arrière. 🙈  

C'est que votre poids du corps est mal positionné. Voilà encore une notion subtile !

😯 En plus de cela on a souvent une manière de gérer le poids de son corps, des habitudes depuis.... la naissance !
Pas évident donc de toucher à ses repères.

Globalement pour tourner sur son axe et éviter l'effet "toupie", on veut avoir son poids du corps au centre.

🎳 Pour travailler cela vous pouvez "faire la quille" : debout sur vos deux pieds, vous vous amusez à faire passer le poids du corps à l'avant de vos pieds, derrière, sur le côté et à sentir le milieu.

PS : l'endroit où vous tombez est aussi une bonne astuce : si vous tombez vers l'avant, c'est que le poids de votre corps est sûrement trop en avant.

Temps et vitesse d'un tour

Il y a plusieurs phases dans un tour : 

🌪 L'élan qui correspond à une accélération

✨ Le tour en lui-même

💆‍♀️L'atterrissage qui correspond, dans l'idéal, à un ralentissement

Pour faire cela, on va chercher à créer une suspension. Comme si on voulait suspendre le temps pour se faire prendre en photo en l'air 📸
C'est ce moment-là qui va vous donner de l'espace pour atterrir en douceur et retrouver vos appuis comme si ça avait été facile (avec aussi bien sûr, le regard ferme, l'axe vertical, des articulations moelleuses, un poids du corps centré, évidemment).

Du coup, pour un tour réussi il faut accepter l'accélération du début et se laisser un peu emporter, puis, suspendre la fin à l'aide de tous les outils qu'on a vu plus haut.

Visuellement, on a toujours l'impression qu'un tour va vite, mais de l'intérieur les sensations de la fin son un peu différentes, ne vous faites pas avoir !


Lire les Chroniques de danse liées

Chronique 43 : " La Clef Pour Une Danse Qui Allie Dynamisme Et Douceur : Un Certain Rapport À La Gravité "

Chronique 31 : " Le Mouvement Qui Étire Vraiment Le Dos : La Torsion"


Bonus essentiel : l'imaginaire ! 

Tourner c'est bien. 

🙄 Savoir ce qu'on cherche avec le tour c'est mieux ! 

Est-ce que vous voulez un effet tornade ? Ou un tour plané, comme si le temps s'était arrêté ?

Dans les cours de danse, j'utilise souvent des images un peu décalées qui vont permettre de comprendre aussi la matière de tour, l'énergie, la qualité. Dans la vidéo, je vous explique notamment l'image de l'écharpe qui s'enroule autour de la barre de Pole Dance, une envie pressante d'aller aux toilettes ou le besoin d'attraper, vite, un billet de 500€ coincé entre les jambes 😆

🤗 Ces images sont certes parfois un peu farfelues mais elles viennent donner du sens et du contexte au tour. N'hésitez pas à faire de même et à chercher des images bizarres ou terre-à-terre. C'est vraiment la clef pour donner au corps les bonnes informations en termes d'élans, de repères et ça va vous aider à réfléchir avec le corps et à laisser votre tête et votre besoin de tout analyser tranquille !


Autres applications

Les 6 composantes d'un tour réussi sont valables pour n'importe quelle discipline

Boxe, sport de combat, fitness, zumba.... Il ne s'agit pas de technique de danse mais bien de technique de corps en mouvement. À vous après d'adapter selon ce que vous cherchez.

 🔥 Et rappel essentiel : comme tout mouvement complexe, subtil et à multi composante... Pas de pression !
Vous ne pourrez pas mettre en place tous ces paramètres d'un coup.
🤷‍♀️Donc vos tours ne seront pas parfait à la lecture de cet article (d'ailleurs, si vous ne faites que lire, ils ne le seront jamais).
Mais testez des choses, utilisez une composante puis l'autre et vous verrez, les choses s'intègreront peu à peu, promis !


Et vous, est-ce que vous aviez pensé à toutes ces composantes ?
Est-ce que cette Chronique vous éclaire ?


Marjorie Lempereur

Envie de tester un cours de danse tranquillou ? 

Pas facile de passer la porte d'un studio de danse quand on a arrêté depuis longtemps ou qu'on n'en a jamais fait. Je vous ai donc concocté un exercice de danse à tester tranquillou depuis votre salon. Et si ça vous dit d'aller plus loin, le site est là avec toutes les infos sur les cours !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.