Aller au contenu
  • par

34. Captation vidéo et coulisses du Gala de danse 2021

Le 1e juillet, c'était le premier gala de danse de l'école ! Voilà la captation et un retour sur les coulisses de cet évènement particulier... 


L'histoire derrière ce gala de danse

Il n'aurait pas dû y avoir de gala de danse 2021

Personnellement, j'ai toujours aimé les galas de danse. Petite puis élève de danse, c'était un de mes moments favoris de l'année, l'effervescence, l'excitation, le trac stimulant, la scène, l'énergie collective que ça procure... Et puis, j'ai décidé, en me lançant dans l'enseignement, de me spécialiser pour les adultes et donc d'accepter leurs contraintes. Certaines ne peuvent pas être là tout le temps, certaines n'aiment pas la scène (genre pas du tout haha). En plus, mes deux premières années d'enseignements étaient 2019-2020 et 2020-2021 soit deux années merveilleuses.. ponctuées de Covid, de restrictions et de chamboulements en tous genre. Du coup, a priori, c'était calé, 2021 pas de gala, surtout pas pour une première fois !

C'était sans compter sur mon petit côté têtu

Finalement, le gala de danse, c'est un peu comme les cours de danse : le Covid nous a mis des bâtons dans les roues mais m'a surtout amené à me poser des questions. Quel est l'essentiel derrière tout ça ? Comment ça nous force à nous poser les bonnes questions, qu'est ce qu'on peut faire malgré le contexte ?

Le moment où ça a changé

Effectivement, en plus, malgré une rentrée 2020 qui s'était très bien passée avec plein de nouvelles élèves, on a quand même perdu pas mal de monde au fil de l'année scolaire de danse. Le Covid et les cours en ligne en ont été responsable mais pas (ou alors indirectement), il y a eu aussi pas mal de changements de vie. Et entre mars et mai 2021 finalement, est né le premier module de danse, un format de cours de danse un peu différent. 1 cours de danse par semaine pendant 6 semaines pour apprendre une chorégraphie. Cela a créé un petit engouement, l'arrivée de nouvelles élèves, ça m'a redonné de l'énergie. En plus, c'était le printemps et le moment du déconfinement, l'ouverture des théâtres, l'envie pour toutes de sortir et de retrouver une vie un peu comme avant. Alors je me suis pourquoi pas ! 

Imaginer un gala de danse un peu différent

gala de danse montpellier

Impossible d'organiser un gala "classique"

Là on était donc en mai, donc très proche de la fin de l'année quand l'idée a germé, et l'envie très forte. J'en ai parlé aux quelques élèves et certaines n'avaient pas envie de scène (et c'est ok, aucun souci), mais chez beaucoup, l'envie de monter sur scène a été quand même très forte. Problème : je n'avais pas le budget (ni le temps) pour louer un grand théâtre (ni assez d'élèves pour remplir la scène), je n'avais pas beaucoup de cours actifs et donc pas beaucoup de chorégraphies à présenter, et je voulais surtout que ce soit un moment sympa pour tout le monde à commencer par les élèves (et non un moment hyper stressant avec un enjeu trop élevé).


Bravo à toutes les élèves ! 

Margot et Émilie, ados qui ont persévéré toute l'année ! Bénédicte et Cécile qui ne sont pas montées sur scène mais qui ont aussi tenu toute l'année malgré le digital et les difficultés et m'ont donné l'énergie de ne rien lâcher !

Cyrielle, impulsatrice de chouettes projets, source aussi d'énergie et de mille idées.  

Maria, Elizabeth, Lucie, Aurélie, Claire, Axelle, Valérie et Patricia qui sont montées sur scène après seulement 5 ou 6 cours ! Une pensée aussi à Delphine, Karine, Julie, Claire, Nathalie, Elizabeth, Aurélie, Eva, Amandine, Camille et Nicolas qui ont été élève dans cette année mouvementée (en même temps, le mouvement c'est la vie ! 😉 )


Donc j'ai repensé le format habituel

Quel objectif derrière ce gala ?

Alors, grâce aux conseils des WonderMeufs, des entrepreneuses de la BSB Académie avec qui j'échange beaucoup, j'ai essayé d'imaginer le format adéquat, en me posant les bonnes questions.. 

Quel est l'objectif pour moi ? Permettre aux élèves de vivre cette bonne expérience de la scène, de rencontrer les autres élèves de l'école et créer cet esprit de groupe cher à l'apprentissage. Permettre à l'école de gagner en visibilité. Le gala de danse avait donc pour objectif non pas de créer un "grand spectacle" mais de faire découvrir le style de danse des cours, le déroulé pour que les spectateurs passent un bon moment, et qui sait, aient peut-être envie de rejoindre les cours à la rentrée 2021 héhé


Sur la scène, il faut du réel, il faut aussi de la joie

John Millington Synge


Quel est le problème des formats habituels

Oui, puisqu'on ne peut pas faire ce format autant regarder ses limites pour le transformer !

Souvent, c'est trop long les galas de danse, c'est horrible, on reste 3h dans un théâtre pour voir 5 minutes la personne qu'on est venu soutenir. I

ll y a beaucoup de choré d'enfants qui sont mignonnes mais en fait, c'est plus intéressant pour les enfants et leurs parents que pour le public.

Il y a aussi souvent un peu un écart entre l'objectif et la réalisation. On "vend" aux spectateurs un "vrai" spectacle de danse, une pièce. Alors qu'en cours, on ne fait en fait que rarement du travail chorégraphique, c'est plus une restitution.

Souvent, les choré sont de vrais challenge pour les élèves car très longues (trop), et ça ne convient pas à tous les groupes ce stress.

Le nouveau format

Alors, c'est parti pour transformer toutes les limites du format habituel pour en faire une force et un nouveau format rien qu'à nous ! 

1. Puisque c'est trop long, j'ai décidé de capitaliser sur le peu d'élèves et de chorégraphies pour imaginer un format court : 20 minutes avec de courts tableaux pour la plupart

2. Pas de passage d'enfants finalement. Bon, cette année, je ne donne plus de cours enfants, mais si j'en donnais, je pense que j'essaierai peut-être de faire une seul choré pour tous les groupes enfants et de favoriser un format différent pour eux.

3. On ne "vend" pas une pièce chorégraphique mais bien une restitution de cours et une découverte, mise en scène, d'un cours de danse.

4. J'ai décidé de contextualiser. La plupart des élèves n'avaient fait que 5 ou 6 cours de danse avant de monter sur scène. Donc non, ça n'est pas parfait. Et c'est pas grave. Et oui, les tableaux qu'elles dansent sont courts pour la plupart (un peu trop court, la prochaine fois je pense quand même essayer de rallonger un petit peu les tableaux).

Et voilà, un nouveau format est né !

Alors, vous qui allez ou qui avez visionné.er la captation du spectacle, qu'en pensez-vous de ce nouveau format ? Des choses qui vous ont plus ? D'autres moins ?

Marjorie Lempereur Danse

En tant que spectateur ou élève, votre retour est très intéressant pour le faire évoluer donc n'hésitez pas  à partager votre avis en commentaire ci-dessous !


Envie de bouger, de dérouiller le corps et d'apprendre plein de choses sur la danse ?

Téléchargez votre cahier de jeux de la danse gratuit, prenez plaisir à mettre en mouvement votre corps en douceur et  découvrez plein de musiques et ressources inspirantes


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.