Aller au contenu

33. Non, le corps n’est en pas en 2D

Summer body, dos droit.. Voilà tant d'injonctions à chercher un corps plat ! Et si c'était une recherche vaine et même pas saine ?


Pourquoi chercher un corps plat, droit est un problème

Vouloir un corps plat et droit est une hérésie

Summer body, dos droit, écrans... Tout nous amène à vouloir aplatir.. Mais c'est plutôt une erreur. Penser et vivre le corps en volume est en fait beaucoup cohérent avec notre anatomie et nous amène à une façon de bouger beaucoup plus subtile. Le corps est en fait orienté autour de 3 volumes ou masses : la tête, la cage et le bassin.

La tête héberge le cerveau, la cage thoracique héberge le cœur et les poumons et le bassin héberge aussi nos organes génitaux notamment. Et notre corps s'articule autour de ces 3 volumes qui sont nos "bases", nos fondamentaux. Il s'agit donc bien de 3 dimensions et vouloir les aplatir est absurde et n'amène qu'à comprimer tout ça.

La danse n'a pas à rendre les corps rigides

C'est pour ça d'ailleurs, qu'on assimile souvent les danseuses classiques à de la rigidité car la posture de danse classique mal travaillée va amener cette recherche de droiture à tout prix et donc cette rigidité, mais ce n'est qu'une manière de travailler qui n'est pas du tout une obligation !

Conséquence direct : on ne peut pas avoir un dos droit

Première conséquence : la colonne vertébrale, qui relie en fait ces trois volumes pour former notre axe n'est donc pas un axe strictement vertical. Passant d'un volume à l'autre, elle ne peut donc pas être droite puisqu'elle épouse la forme des volumes et forme les creux entre ses volumes. Vouloir un dos droit c'est donc assez absurde, la colonne est faite de courbures. En danse, on va plutôt donc parler d'un alignement des 3 volumes qu'un dos droit. Chercher à tout prix un dos droit tout le temps va plutôt amener en fait à contracter les muscles, à rentrer le bassin et donc à verrouiller les articulations et les mouvements plutôt que les permettre. En plus, cela demande un effort surhumain à nos muscles qui ne sont pas nécessairement faits pour ça.

De la même manière, le corps s'articule donc autour de ronds, de volumes et non de points. Du coup, on ne s'assoit pas sur un plat (mais sur un bassin rond) et notre côté et notre dos ne sont pas plats non plus. Inutile donc de vouloir coller à un dossier ou au sol quand on est allongée !

Lire l'article qui est lié

"S’asseoir Le Dos Droit Ne Résoudra Pas Vos Douleurs De Dos !"

Qu'est ce que ça change cette notion de volume ?

Le volume, source de poésie et de relief

En danse, on va se servir de ces volumes pour pouvoir sculpter l'espace, travailler des volumes en 3 dimensions. C'est donc aussi ça qui va permettre de jouer avec les formes et de proposer des mouvements plus incarnés, de jouer avec la poétique de l'espace et des corps


La danse c'est de l'architecture en mouvement

Jérôme Touzalin


Vivre son corps en volume et en masses, c'est l'équilibrer et le nourir

En volume ça veut aussi dire équilibrer le corps et accepter qu'il y a un avant et un arrière, mais aussi un milieu ! Ça change donc l'équilibre de l'attention que l'on apporte au corps pour redonner de l'espace à ce qu'il y a au milieu, à la profondeur, l'intérieur. On n'est pas fait que de peau, d'os et de muscles. 

Ces volumes sont aussi des masses. Ce sont donc aussi 3 ancrages de poids dans le corps. C'est quelque chose que je trouve particulièrement intéressant pour vivre le corps différemment et que j'utilise beaucoup dans mes cours. Initier un enroulé de dos par le poids de la tête et non par la forme de rond. Construire le placement du bassin par le poids qu'il a, l'appui qu'il apporte et non en le rigidifiant, en le verrouillant. Bouger le corps par ses volumes c'est donc permettre d'avoir un mouvement plus fluide, plus aéré où on passe d'un volume à l'autre. C'est aussi une manière d'avoir un mouvement beaucoup plus respiré.

À expérimenter à la maison

1. Sentir le poids du bassin sur jambe pliée puis le poids de la tête qui enroule et qui revient

2. Debout, retrouver un placement vertical par la sensation de ces 3 volumes les uns sur les autres et donc en perpétuel micromouvements. Spoiler : on n'est jamais vraiment immobiles  😉

Alors c'est pas si mal finalement d'être en volume, non ?

N'hésitez pas à poser vos questions en commentaire ! 


Envie de bouger, de dérouiller le corps et d'apprendre plein de choses sur la danse ?

Téléchargez votre cahier de jeux de la danse gratuit, prenez plaisir à mettre en mouvement votre corps en douceur et  découvrez plein de musiques et ressources inspirantes


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.